Cameroun -Australie : on y croit des deux cotés

 

Dans un groupe avec l’Allemagne et le Chili, Camerounais et Australiens connaissaient à l’avance la difficulté de la tâche, et savent désormais que leur meilleur espoir de décrocher un succès se présentera lors de leur affrontement direct. Cette occasion leur est donnée à Saint-Pétersbourg ce jeudi 22juin 2017 après avoir perdu tous deux leur premier match.

 Pascal de Miramon, reporter Fifa.com
, avec le Cameroun
“Déçu du résultat mais satisfait de la performance”, selon ses propres termes, contre le Chili, Hugo Broos ne devrait pas révolutionner son onze de départ face aux Socceroos. Passée la nervosité du premier match et face à une équipe joueuse, les Camerounais devraient montrer un meilleur visage. Peu en vue lors du premier match, le meilleur joueur de la CAN 2017 Christian Bassogog aura à cœur de briller sur son côté droit, sous utilisé contre la Roja. 

Peter Smith, avec l’Australie
L’Australie aborde la première confrontation de son histoire avec le Cameroun après une performance mitigée contre l’Allemagne (2:3). Il y a en tout cas un aspect de leur jeu que les Socceroos ne modifieront pas : leur mentalité positive et proactive. Les champions d’Asie ont retenu deux problèmes majeurs de leur match contre l’Allemagne : concéder des buts rapidement, et conserver la possession. Sur ce dernier aspect, Ange Postecoglou attendra davantage de son talentueux milieu de terrain Aaron Mooy.

 

Ce qu’il faut savoir

Les Camerounais sont privés dAmbroise Oyongo, qui avait crevé l’écran lors de la CAN 2017. Malheureusement, le latéral gauche  s’est blessé en match de qualifications pour la CAN 2019 contre le Maroc (1:0) juste avant le départ pour la Russie et n’a pas été remplacé. Ses 22 coéquipiers auront une pensée pour lui, puisqu’il fête son 26ème anniversaire ce 22 juin.

L’Australie reste sur quatre défaites consécutives en Coupe des Confédérations de la FIFA, après leurs trois revers lors de leur dernière participation, à Allemagne 2005. Il lui faudra prendre au moins un point pour éviter de rejoindre l’Arabie Saoudite, qui en compte cinq, et de se rapprocher de la Nouvelle-Zélande, battue huit fois de rang. En cas de victoire sur le Cameroun, ce serait la première des Socceroos dans l’épreuve depuis un succès sur le Brésil lors de la “petite finale” de 2001.

Entré en toute fin de match contre l’Allemagne, l’Australien Tim Cahill pourrait encore apporter l’expérience de ses 98 sélections et 48 buts en cours de match face aux Lions indomptables. S’il venait à marquer, il deviendrait, à 37 ans, le deuxième buteur le plus âgé de l’histoire du tournoi, derrière l’Allemand Lothar Matthäus, qui avait 38 ans lorsqu’il a marqué contre la Nouvelle-Zélande en 1999.

 

A Lire également

Leave a Comment