Église catholique Mgr BAYEMI suspend un prêtre

Apres avoir constaté l’existence d’un mariage civil, l’Abbe Léon Magloire FOE a été suspendu de ses exercices sacerdotaux.

L’évêque de la ville d’obala Mgr BAYEMI suspend pour une troisième fois un prêtre dans son diocèse. En 2013 l’on se rappel de l’Abbe pierre Lebon NOAH suspendu pour avoir contracte un mariage civil, suivi de l’abbé joseph EKASSI et maintenant l’Abbe Magloire Léon FOE.

Dans le décretportant suspension du prêtre, l’évêque de d’obala constate ;

  • Les graves accusations portées contre l’AbbéMagloire FOE, d’avoir contracté un mariage civil et d’êtregéniteur de plusieurs enfants,
  • L’existence avérée, au centre d’état civil d’EZEZANG MENDOUM, l’acte de mariage de FOE LéonMagloire et NGONO AlineSolange,
  • La requête introduite en justice par l’Abbe revendiquant son statut d’épouxlégitime, de Dame NGONO AlineSolange,
  • La délibération du tribunal, constatant l’échec de conciliation entre époux FOE, et confiant la garde des enfants àl’abbé,
  • Le scandale que ses actions ont dans la communauté chrétienne catholique,
  • Et enfin la disposition du canon 1394, « un clerc qui attente un mariage même seulement civil encourt la suspense lataesentensiae»,

Et par conséquent interdit l’abbé Léon Magloire FOE d’exercer le ministère sacerdotal – tant le pouvoir d’ordre que celui de juridiction – tant que dure cette situation si contraire a la confiance des fidèles, a la persévérance de ses confrèresprêtres et a l’honneur de la sainte église qui a reçu son engagement définitif au célibat et à la continence parfaite pour le Royaume.

Cela met en exergue le mariage des prêtres au sein de l’église catholique romaine qui j’jusqu’à maintenant donne des avis divergentes. Certains chrétiens parlentd’une hypocrisie que font les prêtres  en ce qui concerne le vœu de chasteté (interdisant les prêtres à se livrer a aucune pratiques sexuelles). On se rappel de ce que se même problème a fait mouche jusqu’au saint siège. Mais la loi canon est claire, alors faudra la respecter.

 

A Lire également

Leave a Comment