Mortalité maternelle et infantile : 6000 femmes perdent la vie chaque année au Cameroun en donnant la vie

C’est ce qui ressort de la 4e édition du café intellectuel qui s’est tenue hier à l’hôpital gynéco et obstétrique de Yaoundé.

Vulgariser « l’intérêt de la check-list pour un accouchement sécurisé » est l’objet de la rencontre qui a réuni les experts et acteurs de la santé sous la coordination du directeur général de l’hôpital gynéco et obstétrique, Pr. Fru Angwafo III Fobuzshi.

La Check-list est un outil qui favorise la réduction du taux de mortalité maternelle et infantile au Cameroun. C’est une liste de Contrôle de l’OMS pour la sécurité de l’accouchement. Le docteur Dohbit J. Sama gynécologue obstétricien a démontré à travers une vidéo-conférence les bienfaits de cet outil. La check-list aide à vérifier si le nécessaire pour un accouchement sécurisé est présent et permet d’apporter les soins appropriés afin de conduire le travail d’accouchement dans les meilleures conditions, d’après le gynécologue. Depuis la mise en place de cet outil à l’hopital gynéco obstétrique de Yaoundé, les résultats sont positifs. Du 19 décembre 2017 jusqu’à la nuit du 7 janvier 2018, l’institution a enregistré 96 accouchements réussis.

Le document se présente sous forme d’une fiche de quatre pages, où sont consignées les informations au moment de l’admission en salle d’accouchement, sur la disponibilité du matériel nécessaire, la gestion de l’hémorragie post-natale, le retour à la maison de la mère et du bébé. Ce document s’adapte également au statut sérologique de la mère, à la gestion du paludisme ou encore des accouchements avant terme pour éviter des erreurs. Il rappelle aussi les soins essentiels du nouveau-né.

A Lire également

Leave a Comment