Technologie: Le système androïde, un danger pour les cybercafés

image d’un cyber vide qui attend les clients

L’avancée des technologies cause un problème sérieux à certaines petites entreprises. C’est le cas des cybercafés qui sont en voie de disparitions à cause des téléphones androïdes.

Il est 13h30  dans un cyber de la cité capitale. Sièges vides, ordinateurs en marche. Smartphone, iPhone, Samsung galaxie et autres, sont des marques de certains téléphones androïdes. Qu’ils soient chinois ou pas, les téléphones androïdes sont désormais à la portée de tout citoyen camerounais. Les prix peuvent variés entre 10 et 200 milles, voire plus. Ces téléphones effectuent toutes sortes de tâches et même des saisies lorsque l’on a pu installer le logiciel Microsoft Word.

La majorité des tâches  qui suscitaient un déplacement vers les cybers, s’effectuent désormais sur place à partir de son téléphone. Ce qui envoie bon nombre de camerounais au chômage. Il est difficile de payer le local, les factures d’électricité, et cartes de recharge s’il n’y a pas de clients. « J’ai préféré fermer le cyber ; vendre mes machines et rester avec une seule pour faire des saisies. car, je ne gagnais plus grand-chose » nous confie un propriétaire de cyber de la cité capitale. « Il y’a des jours où deux ou trois personnes viennent à peine prendre 30minutes, une heure et parfois deux pour leurs travaux. Ceux qui donnent encore un peu d’argent, c’est le tirage car même pour les saisies, c’est plus vraiment évident de voire quelqu’un venir laisser son travail à la saisie. Juste quelques rares personnes. La grande majorité viennent plutôt avec une clé USB dans laquelle leur travail est fin prêt pour le tirage. Il y’a des jours où je gagne vraiment ! et d’autres où j’ai juste envie de fermer pour rentrer chez moi » relate une gérante de cyber. « Moi j’ai préféré arrêter de prendre les gérants pour mon cyber. je préfère venir le gérer pour avoir un peu de bénéfice » affirme Alvine propriétaire d’un cyber.

Il est difficile voire rare de trouver des cybers dans certains quartiers à cause de l’abondance des outils de technologies comme les laptop ; les téléphones androïdes et autres. Ce qui augmente aussi le taux de famine car, certaines familles ne vivaient que de leurs cyber.

Murielle Asse

A Lire également

Leave a Comment